BIENVENUE SUR LE FORUM.
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil aux postes vacants et aux scénarios.
Bonne visite à vous tous
SOUTENEZ LE FORUM
n'hésitez pas à nous soutenir sur PDR et Bazzart.
et votez pour the road of destiny, c'est votez pour la reproduction des ananas.
IMPORTANT.
des activités sont mis à votre disposition volley ball et l'intrigue.
et n'oubliez pas de vous faire recenser, car la fin du recensement est le 11.09.13

Partagez | .
 

 Ma douleur est si grande ~ Sao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

√ COCKTAILS : 469
√ PEPINS : 10
√ CELEBRITE : Karen Gillan
√ CREDITS : Arwene
√ AGE DU PERSONNAGE : 25 ans
√ METIER : photographe
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Ma douleur est si grande ~ Sao   Lun 19 Aoû - 23:29



Il était tard. Tout le monde dormait. Il n'y avait pas de bruit. Tout le monde pouvait donc m'entendre, mais je m'en fichais. Je pleurais depuis dix minutes environ. Encore ce maudit cauchemar qui revenait sans cesse. Celui de l'accident. Je me revoyais là-bas et j'avais vraiment l'impression d'y être. En me réveillant j'avais ces horribles douleurs. Je ne pouvais plus bouger. Je ne voulais pas bouger. Je n'avais qu'une envie les rejoindre. Pourquoi ? Pourquoi je pensais encore à ça ? Pourquoi cela me faisais encore mal ? J'avais besoin d'aide. Je me sentais vraiment pas bien. Je revoyais toutes ces images, ma sœur le visage couvert de sang. Cette image me hantait. Je pensais aussi à ma mère qui était toute seule. Elle avait déjà perdu sa fille et son mari, et là elle ne savait pas ce qu'était devenue la seconde. Elle ne savait pas que j'étais encore en vie. J'avais tellement peur qu'il lui arrive quelque chose. Tellement peur de ne pas pouvoir la serrer une dernière fois dans mes bras. J'avais besoin d'elle. Plus que jamais. Je n'en pouvais plus. Je ne pouvais plus vivre comme ça. L'idée de perdre à nouveau un être cher était bien trop douloureuse pour moi. Je voulais oublier tout ça. Reprendre une vie normal. J'avais besoin d'être soutenue. D'être aimée. D'être protégée. J'avais aussi besoin qu'on me change les esprits. Mais je devais aussi en parler avec quelqu'un je ne pouvais pas garder tout ça pour moi. Heureusement j'avais Judith pour me distraire, Alli pour me protéger. Je devais surtout remercier Sao qui était tout le temps là pour moi quand j'avais besoin d'elle. C'était d'ailleurs avec elle que je pouvais en parler. Elle était la seule personne avec qui je pouvais en parler. En ce moment même j'avais énormément besoin d'elle, mais elle n'était pas là. "Sao je t'en supplie" Il n'y avait personne avec moi. Je parlais seule. Comme souvent d'ailleurs. Ce n'était qu'une prière. Je priais pour que, par je ne sais quel miracle, elle sache que j'étais là. Qu'elle sache que j'avais besoin d'aide. Que quelque chose en elle lui fasse savoir tout ça. Je ne pensais pas qu'elle allait venir en pleine nuit, mais j’espérais quand même. J'avais besoin de lui en parler. La journée j'étais entourée de monde je n'y pensais pas tellement. Par contre le soir une fois dans mon abris j'étais seule, j'avais donc le temps d'y penser, surtout après ce cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 96
√ PEPINS : 0
√ CELEBRITE : Saoirse Ronan
√ CREDITS : Triskell
√ AGE DU PERSONNAGE : vingt trois ans
√ METIER : Agent du MI5//Photographe sous couverture
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Mar 20 Aoû - 20:42


© made by Islande



Mina Johnson vs Saoirse Luraschi

Ma Douleur Est Si Grande


Il était tard, tout le monde dormait, le silence régnait dans le campement. Pourtant, malgré ce silence, je ne parvenais pas à trouver le sommeil. Un fantôme me hantait. A chaque fois que je fermais les yeux, je voyais son visage, j’avais envie de tendre les mains pour le toucher, le prendre dans mes bras, mais hélas ce n’est malheureusement pas possible. J’avais tellement de le revoir, ce n’est pas possible, ce ne sera plus possible. Instinctivement, ma main se posa sur l’arme qui ne me quittait absolument jamais. La balle qu’elle contenait, lui était en toute logique destinée, et elle le sera. Je sais que jamais elle ne le rencontrera, mais j’ai dans l’espoir de sortir d’ici, et de lui plonger cette balle en plein cœur. Je ne sais cependant pas si j’aurais le courage de le voir sans vie à mes pieds, je ne sais même pas si je serais capable de lui pointer l’arme dessus. Se sera trop dur, et je ne pense pas être assez forte. Plus j’étais entrain de penser à tout ça, et plus ça me faisais mal, je n’arrivais même plus à fermer les yeux pour trouver le sommeil. La douleur était trop forte pour moi, et m’empêcher de trouver un repos mérité. Je devais en parler, mais à qui ? Il n’y a presque personne qui est au courant de mon histoire, et qui connaisse son identité. Il y a bien Mina, mais je ne l’ai pas vue. Pourtant, j’ai tellement besoin d’elle en ce moment. J’ai besoin de lui parler, et de lui expliquer toute ma peine. Elle est la seule qui peut me comprendre.

Finalement, je décidais de me lever, et de la chercher. C’est tellement important pour moi de la voir, que je suis prête à aller la chercher durant la nuit, alors qu’il fait sombre. Je marchais doucement, écoutait le moindre bruit, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber durant la nuit. Mais alors que je n’entendais que le bruit des oiseaux, et des petits animaux présent, j’entendis quelqu’un parler. C’était plutôt une supplication, plus qu’une parole claire. Je me dirigeais alors vers la provenance de cette supplication, je voulais savoir qui l’avait lâchée. Une fois assez proche, je ne distinguais pas de qui il pouvait s’agir, alors je m’approchais un peu plus, avant de voir une silhouette que je connaissais bien. Un mince sourire s’étira sur mes lèvres, et je me penchais doucement, avant de lui toucher doucement l’épaule.

>>Mina…

Je ne sais pas si j’ai besoin de lui dire quelque chose, je pense qu’on pouvait sentir la douleur dans le timbre de ma voix. Et tout ça pour quoi ? Pour quelqu’un qui n’en vaux même plus la peine. Je me mis assise à ses côtés, me doutant que si c’était elle qui avait supplié pour que je sois présente à ses côtés, c’est qu’elle ne devait pas être bien non plus. Ah, on forme vraiment un duo assez mélancolique quand on est toutes les deux en proies à des sentiments aussi sombres. Généralement y’en a toujours une pour remonter le moral à l’autre, mais là, je ne sais pas si se sera possible. On verra bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 469
√ PEPINS : 10
√ CELEBRITE : Karen Gillan
√ CREDITS : Arwene
√ AGE DU PERSONNAGE : 25 ans
√ METIER : photographe
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Mar 20 Aoû - 22:27


J'avais besoin de Sao'. Je priais pour qu'elle vienne. J'étais seule. Comme d'habitude. Pourquoi je m'en voulais ? Je n'étais pourtant pas coupable. Si en faite je l'étais. Je pleurais. Je ne pouvais plus m'arrêter. Pourquoi personne ne venait ? Je n'étais vraiment pas bien. Je n'osais plus bouger. Si je me retournais je voyais ma sœur. Je la voyais allongée. Morte. Cette image ne voulait pas me sortir de la tête. Elle me hantait. C'était horrible. Après quelques minutes j'avais senti une main se poser sur mon épaule. Puis une voix prononcer mon nom. Elle m'était familière. En me tournant j'avais aperçu la silhouette de Sao. Je m'étais donc pressée pour essuyer mes larmes avant de lui sauter dans les bras. "Merci, merci, merci ! Heureusement que tu es arrivée. J'ai tellement besoin de toi." Après ces quelques phrases, je m'étais demandée ce qu'elle faisait là. Oui elle n'avait pas pu m'entendre. " Dis moi Saoirse... Pourquoi tu es là ?" Je pensais savoir ce qui l'avait amené ici, mais je voulais en être certaine. Je venais tout juste de la lâcher. J'avais peur. Je me sentais obligée de sentir sa présence. Comme il faisait noir je ne la voyais pas. Je lui avais donc prit les mains. "Désolée j'ai besoin de savoir que tu es vraiment là" J'avais l'impression de devenir folle. J'essayais de me retenir. De retenir mes larmes. Mais c'était trop dur. Au bout de quelques minutes je m'étais mise à pleurer. "Oh non je suis ridicule. Excuse moi." Mais pourquoi je pleurais tout le temps? Je ne pouvais pas me contrôler. Elle devait en avoir marre de moi. J'en étais consciente. Puis je m'étais mise à chantonner. C'était ce que je faisais avec ma sœur quand nous avions peur. "Vas-y je t'écoute. Racontes moi tout. Je t'écoute. Tu vas bien au moins ?" Je m'inquiétais plus pour elle que pour moi. Pour moi elle était un peu comme ma sœur. Je lui disais tout. J'avais besoin d'elle. C'était la seule personne à savoir ce que j'avais vécu. La seule à savoir que j'avais frôlé la mort. La seule à savoir que j'avais perdu ma jumelle et ma sœur dans le même accident.

Désolée pour les fautes, je n'ai pas corrigé  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 96
√ PEPINS : 0
√ CELEBRITE : Saoirse Ronan
√ CREDITS : Triskell
√ AGE DU PERSONNAGE : vingt trois ans
√ METIER : Agent du MI5//Photographe sous couverture
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Mer 21 Aoû - 18:59

© made by Islande



Mina Johnson vs Saoirse Luraschi

Ma Douleur Est Si Grande


Il m’arrive de me demander à quoi ressemblerait ma vie si je n’avais pas pris cet avion, que j’étais restée chez moi, étant dans l’incapacité de tuer celui que j’aimais. Je ne serais certainement pas perdue sur cette île, et portée comme disparue, voir pour morte. Tout serait resté identique à ma vie d’avant, je n’aurais pas su quoi changer de toute façon. J’aimais ma vie telle quelle était, et je ne voulais pas la changer, malheureusement, maintenant c’est totalement différent. J’avais fais la connaissance de gens extraordinaire que je n’aurais pas eu la chance de rencontrer si j’étais restée chez moi. Dans les deux cas, tout avait changé pour moi, et je devais aller de l’avant, mais ce n’était pas facile quand un fantôme vous hante constamment. On reste sur place, on se dit qu’il y a des chances pour qu’on lui manque, alors qu’au final, il n’en a certainement plus rien à faire. Il n’y a aucunes chances pour que je lui manque comme il me manque.

Pour ne pas broyer du noir toute seule, j’avais donc décidé de chercher Mina, la seule qui soit au courant de toute mon histoire, pour lui dire tout ce que je ressentais. Elle était l’épaule sur laquelle je pouvais verser toutes mes larmes, et lui dire à quel point il me manquait. Elle est à chaque fois là pour moi, elle ne demande rien en retour, parcequ’elle sait que je suis là pour elle si elle a besoin de moi. On se soutient moralement durant nos périodes noires, pendant que nos pensées sont toutes regroupées vers une personne qui nous était cher et qu’on a perdu. Cependant, cette fois-ci, on avait toutes les deux besoin l’une de l’autre. On était mutuellement en besoin d’être réconfortée J’avais sentis la main de Mina se saisir de la mienne, elle voulait certainement être sûre que se soit moi en face d’elle. Puis au bout de quelques instants, elle se mit à pleurer. Instinctivement, je me penchais vers elle, et la saisit dans mes bras, pour la consolée. Comparée à moi, elle montre peut-être plus ses émotions, mais, j’ai été entrainée à ne pas montrer ce que je ressens, alors j’ai un peu du mal à tout extérioriser. Pourtant, ce n’est pas pour ça que je ne ressens rien.

>>Pleure si ça te fais du bien, je sais qu’elle te hante encore je comprends, alors pleure, ça fait du bien. Et raconte-moi tout si ça peut te faire du bien.

On est bien partie toutes les deux à ne pas vouloir avouer ce qui se passe et vouloir écouter l’autre. Mais je n’aime pas voir Mina dans cet état la, et je préfère faire l’impasse sur mon malheur pour la voir aller mieux. D’ailleurs, je devais trouver une idée pour nous remonter le moral à toutes les deux, on ne pouvait pas rester dans cet état, se serait dommage qu’on soit toutes les deux déprimée. Malheureusement, le soir, il n’y a rien à faire sur une île, il fait tellement noir qu’aller prendre un bol d’air dans la forêt est dangereux, et rester dans le noir à se lamenter, ce n’est peut-être pas une bonne idée. Finalement, une petite idée apparu dans mon esprit, elle a dut se faufiler doucement, parceque je n’avais pas pensé à ça directement. Je me saisi donc de la main de Mina et me levai en lui expliquant ce qui n’allait pas de mon côté. Elle m’avait posé la question, elle avait droit à une réponse.

>>Oh tu sais, toujours ce fantôme. Je ferme les yeux il est là, mais je ne peux pas le toucher. Je ne sais pas l’oublier, j’aimerais, mais je n’y arrive pas. Il est trop envahissant.

Ensuite, je me dirigeais vers la plage, avec un sourire aux lèvres. Je ne sais pas quoi faire pour qu’on retrouve toutes les deux le sourire, je peux simplement nous mettre sur la voie, c’est déjà pas mal. Est-ce qu’elle se doutait de ce que j’avais en tête ? Je n’en sais rien, quoi qu’il en soit, j’étais décidée à faire ma petite idée. Une fois que nous étions près de l’eau, je me tournais vers elle, et la distinguais mieux à l’aide de la lumière, ainsi, elle pouvait voir le sourire qui commençait à se dessiner sur mon visage. Sans rien lui dire, je l’entrainais dans l’eau.

>>Un bain de minuit, ça te tente ? T’as pas le choix de toute façon, tu es mouillée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 469
√ PEPINS : 10
√ CELEBRITE : Karen Gillan
√ CREDITS : Arwene
√ AGE DU PERSONNAGE : 25 ans
√ METIER : photographe
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Jeu 22 Aoû - 18:36


Je ne savais pas pourquoi j'avais toujours ces images en tête. Depuis un an j'aurais du oublier. Je devais être maudite. Je me trouvais dans une voiture, les personnes qui y étaient sont mortes. Puis je me trouvais dans un avion et celui-ci c'était crashé avant de faire des morts à son tour. C'était peut-être mieux pour tout le monde que j'étais perdu sur cette île. Au moins je ne risquais plus de causer d'autres accidents.  Je voudrais pouvoir recommencer tout. Recommencer ma vie. Revenir au jour de l'accident. Me taire et faire taire ma sœur. Je n'aurais pas eu besoin de prendre cet avion. Je ne serais pas sur cette île. Je serais avec les gens que j'aimais, pas avec des inconnus. Même si j'étais attachée à beaucoup de personnes ici, malgré mon interdiction, ces gens restés quand même des inconnus. Je ne les connaissais que depuis peu de temps. Je voulais repartir. Mais en même temps je voulais rester ici. J'avais besoin de quelqu'un. Une personne en particulier. Surtout dans ces moments là. Saoirse. La seule ici qui pouvait me comprendre. Sans jamais me juger.  Je faisais la même chose pour elle. Je l'écoutais quand elle avait besoin de parler. Je ne la jugais jamais. Je ne pouvais pas. Elle aimait un homme. Le seul problème c'était qu'elle devait le tuer. Je savais très bien que ce qu'elle vivait été dur. De toute façon je n'avais pas à la juger. J'étais là pour la consoler, comme elle faisait avec moi. " Elle est là. Elle m'en veut. Je porte malheur Sao'. L'accident de voiture, puis le crash. C'est de ma faute si on est tous ici. Et pourquoi je la vois encore ? Je n'arriverais jamais à m'enlever cette image de la tête. Je la vois le visage couvert de sang, allongée à côté de moi. Elle aurait du être en vie. Je n'aurais pas du l'être. Je crée le malheur autour de moi. Je m'en veux. Tu ne peux même pas t'imaginer combien je m'en veux. Pourquoi on lui a dit ça ? Si je n'avais pas ouvert ma bouche mon père et elle serait encore en vie. Je ne serais pas sur cette île." Pour quelqu'un qui ne voulait pas dire ce qu'elle avait sur le cœur. Il ne m'avais pas fallu longtemps avant de tout dire à Sao'. Rien que de lui avoir dit ça, ça me faisait du bien. J'étais un peu plus soulagée. Je ne savais pas comment la remercier. Puis j'avais senti Sao prendre ma main avant de se lever. J'en avais donc fait de même tout en écoutant ce qu'elle était en train de me dire. " Je sais dur Sao', mais tu vas devoir l'oublier. Il te pourrit la vie. Tu n'es pas bien à cause de lui. Je le vois. J'aime pas ça." Je lui disais ça, mais je n'étais pas mieux qu'elle. Je ne pouvais pas oublier tout ça non plus. Mais je n'aimais vraiment pas la voir dans cet état. Puis nous étions toute les deux proche de l'eau, je la voyais me sourire. Puis cette demoiselle m'entraina dans l'eau avant de me demandé si un bain de minuit me tentait. "Effectivement je n'ai plus le choix. Je suis toute mouillée. Tu vas me le payer. " Je disais ça pour rire bien sur. D'ailleurs cala se voyait sur mon visage car j'avais un large sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 96
√ PEPINS : 0
√ CELEBRITE : Saoirse Ronan
√ CREDITS : Triskell
√ AGE DU PERSONNAGE : vingt trois ans
√ METIER : Agent du MI5//Photographe sous couverture
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Jeu 22 Aoû - 20:05

© made by Islande



Mina Johnson vs Saoirse Luraschi

Ma Douleur Est Si Grande


Par moment la vie est tellement injuste, tellement méchante et cruelle. Elle choisit des personnes à faire souffrir et ne les lâche pas. Elle les fait souffrir jusqu’à ce qu’ils n’en peuvent plus, tellement qu’ils en sont fatigué de tout ce malheur autour d’eux. Je parle en connaissant tout ça, car depuis un petit moment le malheur fait partit de ma vie. J’ai bien trouvé des moments heureux, ou tout le monde souriait, mais malheureusement à chaque fois que j’avais un moment pareil, quelque chose de désagréable se passait ensuite. On tente par tous les moyens de trouver un « contre-sort », de faire en sorte d’éloigner toute cette mal chance, mais ça ne fonctionne jamais bien longtemps. Quand on est maudit, on l’est pour toute sa vie, et tout ça pourquoi ? Pour rien au final, car on n’a même plus goût à la vie, et on se dit qu’on apporte que du malheur, de la tristesse et tout ce qui va avec autour de nous. Tout simplement parcequ’on a perdu le sourire qui illuminait notre visage, on devient de plus en plus sombre, et personne n’aime les gens comme ça. C’est longtemps ce que j’ai pensé de moi, qu’au final, j’apportais plus de choses mauvaises que de bonnes. Que finalement, j’aurais dus depuis longtemps m’éloigner des gens qui m’étaient cher, parceque je n’arrivais plus à apprécier les bons côtés de la vie. Cependant, je ne pouvais parler à personne de ce qui me torturait tant, personne n’était au courant de l’histoire que j’avais vécu, de cet amour pour cet homme mauvais que j’éprouvais au plus profond de moi. Il n’y a que Mina qui connaisse toute l’histoire en profondeur. Nos vies tellement distantes, et ce que je ressentais pour lui, et l’acte horrible que je devais commettre.

Mais, avant de parler de tout ça, j’écoutais ce que Mina avait sur le cœur. Je m’en doutais un peu, mais je préfère la laisser s’exprimer, qu’elle me dise tout ce qu’elle ressente. Il ne faut pas qu’elle garde tant de douleur pour elle, elle doit extérioriser tout ça, même si ça fait mal. Alors, je restais assise à ses côtés, et l’écoutais. Il n’y a que ça à faire de toute façon, être présente et être une oreille attentive à tous ces malheurs. Je n’émets jamais aucuns jugements, je ne pourrais pas le faire de toute façon. Si j’ai quelque chose à lui dire, c’est pour l’apaiser, faire en sorte qu’elle souffre moins. C’est plus facile à dire qu’à faire, trouver les bons mots, faire en sorte qu’on arrive à calmer les gens. Pourtant, je fais à chaque fois de mon mieux pour y arriver. Et j’espère que j’y arrive, enfin, je le pense, elle ne s’est jamais plainte de ce que j’ai dis pour lui remonter le moral. Je vois bien qu’elle s’en veut encore beaucoup pour ce qui s’est produit, mais tout n’est pas de sa faute. Je n’étais pas présente lors de cet accident, mais tout n’est pas de sa faute, ça ne peut pas être la faute d’une seule et unique personne. Je passais une main sur son épaule, pour la réconforter, avant de lui dire :

>>Ce n’est pas de ta faute Mina. Tu ne porte pas malheur, il ne faut surtout pas que tu pense quelque chose comme ça. Tu ne peux pas savoir comment tout ça se serait produit, on ne peut pas connaître l’avenir. Peut-être que ça aurait été pire, peut-être que tout aurait été très différent de ce que tu connais. J’ai la preuve que tu ne créé pas le malheur autour de toi, c’est qu’avec toi je suis bien.

Puis, lorsque je me levai en lui tenant la main, je lui avais expliqué en quelques mots ce qui n’allait pas. Elle devait s’en douter que c’était lui encore et toujours. Il n’y a que lui pour me faire souffrir autant. Mais, je n’arrivais pas à dire tout ce j’ai sur le cœur, tout ce que je ressens. J’ai vraiment du mal avec tout ça. Je savais très bien que je devais l’oublier, mais je n’en ai pas la force, se serait comme oublier une partie de ma vie, et je n’ai pas envie de ça. C’est tellement horrible de se dire qu’o va peut-être oublier une partie de sa vie. Je ne pense pas être assez forte pour ça, et je le sais très bien.

>>Je sais Mina, mais je n’arrive pas à l’oublier. Il est trop présent dans mon esprit. Je veux tellement le revoir.

Et tout ça pour quoi ? Pour au final souffrir encore plus. Je le sais très bien. Mais on ne peut pas faire autrement. Et pour nous remonter le moral à toutes les deux, j’avais décidé d’emmener Mina près de la plage avec moi. Finalement, elle se retrouva dans l’eau, avant de me dire que j’allais payer pour ce que je venais de lui faire. Un sourire se dessina sur mes lèvres, il faudrait d’abord qu’elle arrive à m’attraper.

>>Mais avant de me faire payer ça, tu dois mettre la main sur moi !
Puis, je m’en allais dans le sens opposé à Mina, en essayant de courir dans l’eau, ce qui n’est pas facile.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 469
√ PEPINS : 10
√ CELEBRITE : Karen Gillan
√ CREDITS : Arwene
√ AGE DU PERSONNAGE : 25 ans
√ METIER : photographe
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Dim 25 Aoû - 19:27

Pourquoi la vie était-elle si cruelle avec certaines personnes ? Et si bonne avec d’autres ? J’étais loin d’être la fille la plus chanceuse. Certes j’avais survécu à deux accidents en à peu près un an, mais ces accidents m’avaient laissé des séquelles. Ce n’était pas tout, le dernier m’avait laissé sur une île. Pas n’importe quelle île, une qui n’était pas inscrite sur les cartes. Comment vouliez-vous que les gens nous retrouvent ? Nous allions peut-être tous mourir ici. Certains de faim, d’autre de soif et d’autre aurait pu mettre fin à leur jour . Peut-être même que plus personnes nous recherchaient. Ils avaient peut-être abandonné les recherches. Nous croyant tous morts. En même temps nous avions disparu depuis un long moment déjà. Je me demandais comment nous avions pu vivre jusqu’ici. Alors eux ne sachant pas si nous avions de quoi manger là où nous étions. J’étais destinée à rester maudite toute ma vie.

Je savais bien que je ne voulais pas dire à Sao ce que j’avais sur le cœur. Je voulais d’abord qu’elle me dise ce qui n’allait pas. Mais il ne m’avais pas fallu longtemps avant que je ne lui dise tout. J’avais besoin de parler. Même si je savais que Sao avait aussi surement besoin de parler, je ne l’avais pas laissé faire la première. La nuit tout était calme, les gens ne vous entendaient pas. Je devais donc en profiter le tant que Saoirse était avec moi. Je lui disais que tout était de ma faute. Que ces accidents avait été causé à cause de moi. C’était possible, j’étais présente aux deux après tout. J’avais ajouté à ça que je portais malheur. Je le pensais vraiment. « C’est juste une exception ! » Je ne savais pas quoi lui dire, elle n’avait peut-être pas tort, mais peut-être que c’était moi qui avais raison. La laissant à son tour m’expliquer ce qui n’allait pas, nous nous étions levées. Saoirse m’emmenait dehors. Il faisait nuit. Que voulait-elle faire dehors ? Il fallait qu’elle oublie cet homme. Il n’était pas pour elle. Elle méritait beaucoup mieux. Elle voulait le revoir. Je pouvais comprendre, mais si elle le revoyait elle allait encore plus souffrir et je ne voulais pas ça pour elle. Je ne savais pas quoi lui dire, je l’écoutais me parler. Même si j’avais souvent réponse à tout, je ne savais pas quoi dire quand les gens me parlaient de truc comme celui-là.

Nous étions proches de l’eau et les larmes avaient disparu pour laisser place à un sourire. Comme quoi pour oublier tous nos problèmes il fallait parfois s’amuser. Ça nous permettez de les masquer quelques instants.  En quelques secondes j’avais fini dans l’eau. A cause de quoi ? Saoirse, elle venait de me jeter dans l’eau. Elle allait me le payer. Je ne savais pas comment, mais j’allais le faire. Puis elle c’était mise à courir. Je devais la rattraper, mais ce n’était pas facile de courir dans l’eau. «  Tu peux toujours courir, je finirais bien par t’attraper.  » Elle allait bien se fatiguer un jour, j’en profiterais alors pour l’attraper et me venger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 96
√ PEPINS : 0
√ CELEBRITE : Saoirse Ronan
√ CREDITS : Triskell
√ AGE DU PERSONNAGE : vingt trois ans
√ METIER : Agent du MI5//Photographe sous couverture
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Lun 26 Aoû - 19:02

© made by Islande



Mina Johnson vs Saoirse Luraschi

Ma Douleur Est Si Grande


Je comprend parfaitement ce qu’elle ressent, je ne sais juste pas comment lui faire comprendre qu’elle n’y est pour rien. La douleur qu’on peut ressentir dans des moments comme ça, la culpabilité, et tous les autres sentiments qui se mêlent à tout ça, c’est vraiment les ires choses. On en vient à se dire que c’est de notre faute, et que finalement, si on ne serait plus présent tout irait mieux. Il n’y a que la personne concernée qui peut changer ça, ce n’est pas seulement possible. Il y a tout un travail derrière ce changement d’opinion. J’espère qu’un jour, elle parviendra à se dire qu’elle n’y est finalement peut-être pas pour tout, et que la faute n’est pas remise entièrement sur elle. Je n’aime pas la voir dans cet état, la voir si triste et si mal. Si elle a besoin d’aide, elle sait très bien qu’elle peut faire appel à moi, et je répondrais présente. Du moment que tout va mieux pour elle, je suis prête à tout pour l’aider. De son côté, je sais qu’elle est présente pour moi. Elle est la personne sur laquelle je peux me reposer, car en fait, elle me connait mieux que n’importe qui. Elle voit tout le mal que me fait cet homme, et qu’il me rend plus mélancolique qu’autre chose, mais je n’en peux plus de me battre contre cette envie de le revoir. Pour faire quoi si je l’ai en face de moi ? Aucunes idées, tout ce que je sais, c’est qu’au plus profond de moi je veux le voir, au moins une dernière fois.

Pour nous faire changer les idées, j’ai finalement décidé de l’emmener près de la mer, pour qu’on passe du bon temps et que finalement on sombre dans la mélancolie. Mais sur une île déserte, même pas répertoriée sur une carte, il n’y a pas beaucoup d’activités à faire. Finalement, je parviens à trouver un truc à faire pour passer le temps. La lune éclairait parfaitement la plage, et donc je vis que ses larmes commençaient à sécher et qu’un sourire se dessina sur ses lèvres. Avec ma petite idée derrière la tête, j’entrainais Mina dans l’eau, qui était glacée. Oh non, ce n’est absolument pas su sadisme, il ne faut pas penser ça, je commence juste à la taquiner. Je peux agir encore plus comme une gamine, mais je commence toujours doucement, et je finis toujours par le pire. Je l’avais donc jetée à l’eau, en lui disant que si elle voulait se venger, elle devait me mettre la main dessus. Je partis alors dans le sens opposé en courant. Cependant, courir dans l’eau, ce n’est pas forcément la chose la plus aisée. J’ai beau avoir été entrainée, et formée au MI5, ce n’est pas ça qui m’aide à réussir cette épreuve difficile. L’eau aura finalement raison de moi. C’est une grande première. Au bout d’un moment, je commençais à fatiguer, et je m’écroulai dans l’eau. Me voila complètement trempée à mon tour, mais j’étais surtout une proie facile pour Mina qui à décidé de se venger. Qu’allait-elle me faire ? Je n’en ai aucunes idées, tout ce que je sais, c’est qu’au final elle va venir et me faire quelque chose. Han, il faut donc que je trouve autre chose à lui faire pour me défendre. Mais quoi ? Je l’ai déjà mouillée entièrement ? Il doit certainement avoir autre chose, mais quoi ? Mon esprit de gamine va trouver, c’est juste qu’il est un peu tard, et qu’il lui faut du temps à se mettre en route. Au final, on va peut-être finir la soirée à faire un « gage ou vérité » assise sur le sable à avoir froid tellement on est mouillées. Puis bon, avoir un rhum sur une île déserte, ou il fait chaud ce n’est peut-être pas la chose la plus conseillée.

J’étais toujours assise dans l’eau, à regarder Mina, sachant pertinemment que mon heure était venue. Alors, un mince sourire se dessina sur mes lèvres, et j’essayais de faire en sorte, qu’elle renonce à sa vengeance.

>>Mina, tu sais bien que je n’ai pas vraiment voulu faire ça. Tu le sais hein. Renonce à ta vengeance, à ne sert à rien. Et puis ça sert à rien. On va finir toutes les deux trempées, et malade. Ce n’est pas vraiment ce que tu veux n’est-ce pas ?

On peut toujours essayer de la faire changer d’avis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 469
√ PEPINS : 10
√ CELEBRITE : Karen Gillan
√ CREDITS : Arwene
√ AGE DU PERSONNAGE : 25 ans
√ METIER : photographe
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Dim 1 Sep - 16:51

Oui je m'en voulais. Personne ne pouvait me faire changer d'avis sur ça. Je savais très bien que si je n'avais rien dit à mon père, je ne serais pas là aujourd'hui et lui ainsi que ma sœur seraient toujours en vie. Même si j'essayais au maximum de cacher ma tristesse, j'étais parfois obligée d'en parler, mais du coup tous les mauvais souvenirs étaient de plus en plus présents. Après avoir parlé de ce qui n'allait pas pour moi j'avais laissé Saoirse s'expliquer. Elle n'allait pas bien non plus. Toujours cet homme qu'elle devait tuer, mais qu'elle aimait. A sa place je ne serais pas quoi faire non plus. Je ne savais donc pas comment la raisonner, ni comment lui faire oublier cet homme. Elle méritait beaucoup mieux. J'avais bien une solution, le tuer à sa place, mais elle allait sûrement m'en vouloir. Je ne tenais pas à perdre son amitié, elle était l'une des personnes les plus précieuses pour moi. Oui on s'attachait beaucoup plus vite aux gens quand on était sur une île perdue et sûrement destinés à y mourir.

Nous n'allions pas passer toute la nuit à pleurer et à parler de nos problèmes, sinon nous allions finir encore plus déprimées que nous ne l'étions déjà. C'était également l'avis de Sao'. Celle-ci m'avait emmené dehors avant de me mettre dans l'eau. Elle allait me le payer. Je ne pouvais pas laisser passer ça. A cause d'elle j'étais toute mouillée. Je lui avais donc couru après dans l'eau. Chose pas facile du tout, comme courir dans le sable, en faite il ne fallait pas courir sur une île c'était beaucoup plus simple. Enfin, elle était assise, je n'avais donc plus besoin de courir après elle, elle était devant moi et elle ne bougeait plus. Saoirse essayait de me dissuader, elle voulait que je renonce à ma vengeance, mais malgré ce qu'elle me disait j'allais quand même me venger. « Tu n’espérais pas m'arrêter là ? Je t'ai dit que j'allais me venger, donc je vais me venger. C'est normal, non ? Promis je ne te ferai pas mal et promis je te laisse vivre. C'est déjà pas mal je trouve. Bon je dois t'avouer que je ne sais pas encore comment je vais me venger, mais crois moi je vais le faire et ça ne va pas tarder. » Un large sourire s'était dessiné sur mon visage, pendant mes petites paroles. Puis je l'avais attrapé par les bras pour l'amener un peu plus loin dans l'eau, avant de tenter de la noyer. Je lui avais promis qu'elle resterait en vie et comme je rigolais elle allait survivre à cette épreuve et ce n'était que le début de ma vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

√ COCKTAILS : 96
√ PEPINS : 0
√ CELEBRITE : Saoirse Ronan
√ CREDITS : Triskell
√ AGE DU PERSONNAGE : vingt trois ans
√ METIER : Agent du MI5//Photographe sous couverture
√ STATUT SOCIAL : Célibataire
√ NAUFRAGE OU CRASH : crash

MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   Mer 4 Sep - 20:08

© made by Islande



Mina Johnson vs Saoirse Luraschi

MA DOULEUR EST SI GRANDE


La course dans l’eau. Pourquoi pas, mais il y a des chances pour qu’on tombe malade toutes les deux. Ca ne nous avancera pas beaucoup, mais au moins on se sera bien amusée pendant ce temps. J’avoue qu’au début, je l’avais clairement jetée à l’eau, sans réellement penser qu’elle allait vouloir se venger sur moi. Mais pour éviter de me faire jetée dans l’eau à mon tour, j’avais commencé à courir dans l’eau, dans la direction opposée. C’est un exercice extrêmement difficile, même pour quelqu’un qui est entrainée comme moi. Je m’embrouillais dans mes pas, et m’étala dans l’eau. J’avais l’air intelligente assise dans l’eau, et trempée. Je voulais ensuite arrêter Mina avec son envie de vengeance, sachant que je n’avais que très peu de chances de réussir mon coup. Elle avait l’air décidé à me faire subir le même sort qu’elle. On pourrait très bien trouver une autre activité, se reposer et se sécher pour ne pas tomber malade. Enfin, on verra ce qu’elle m’aura réservé comme sort. Me jurant qu’elle ne me fera pas de mal, elle se saisit de mes bras pour m’entrainer plus profondément dans l’eau et tenta tant bien que mal de me noyer. Ah elle le prend comme ça, et bien, elle va voir que je peux aussi faire quelque chose comme ça.

Je me débattis rapidement, pour essayer qu’elle lâche prise. Et lorsque je sortis enfin la tête de l’eau, je souris à Mina, essayant de lui faire comprendre que j’allais à mon tour passer à l’action, et que je ne comptais pas la laisser gagner cette petite guerre entre nous deux. J’éclatais alors de rire, tellement je passais un bon moment avec elle. Il ne me manquait plus que l’idée lumineuse de ma petite vengeance. Au bout d’un moment jeter les personnes dans l’eau ce n’est plus du tout marrant. Alors, avant d’en arriver là, je compte bien profiter de mon envie de la mouiller. Je m’avançais donc vers elle, lui saisit les bras et cette fois-ci, l’entrainai avec moi vers l’eau. Bon, d’accord, nous sommes mouillées toutes les deux trempées, mais ce n’est pas grave. J’ai eu ma petite vengeance et je suis contente. Je la maintenais un moment dans l’eau. Les vagues de la mer venaient s’abattre contre nous, nous mouillant encore plus. Je tentais tant bien que mal de résister à la force qu’elles avaient, ce qui n’est pas simple je l’avoue. Mais j’avais eu ma vengeance et j’étais particulièrement fière de moi. Ce n’était pas grand-chose, emmener quelqu’un se faire mouiller dans la mer tard la nuit alors qu’il fait froid. Mais on a passé un moment ensemble, on a rit, et on s’est amusée, c’est tout ce qu’il nous fallait pour nous remonter le moral.

Au bout d’un petit moment, je commençais à claquer des dents. Il commençait à faire de plus en plus froid. Je tentais tant bien que mal de me réchauffer en me frictionnant les bras à l’aide de mes mains, sans grand succès je l’avoue. Alors, je repris les mains de Mina pour la tirer vers les côtes, pour qu’enfin nous rentrions au camp pour pouvoir se réchauffer auprès d’un bon feu de bois. Ca me fait bizarre d’avoir perdu tout mon confort, et de revenir à ce que mes ancêtres faisaient pour se réchauffer et pour vivre. Les premiers mois ont été extrêmement durs pour moi, mais au fil du temps, et des rencontres, je m’y suis habituée. Une fois arrivées dans mon tout petit chez moi, j’allumais rapidement un feu, on ne devait quand même pas prendre de froid, et tendis une couverture à Mina pour qu’elle la passe autour de ses épaules.

>>Bon, je propose quelque chose de plus calme après notre petite guerre. On fait un « gage ou vérité » ?

J’avoue aimer ce jeu, mais j’aimais la version que je faisais en ville avec mes amies. L’action était la même pour tout le monde, et on devait boire des shot de Vodka. La fin de soirée était toujours mémorable, mais qu’est-ce que je me suis amusée pendant ces soirées. Enfin, ici, ce n’est malheureusement pas possible de faire ça. On pourrait boire des Shot de lait de coco, mais l’effet ne serait pas pareil. Peut-être qu’on trouvera une alternative à ça plus tard, se serait bien. Mais pour le moment, on reste sur des gages assez gentils, qui ne font pas trop de dégâts.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ma douleur est si grande ~ Sao   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma douleur est si grande ~ Sao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE ROAD OF DESTINY. :: 
IT IS TIME TO HAVE FUN
 :: ~❈ le temps révèle toute chose ❈~ :: anciens rp
-